hamburg carte

La ville occupe un site de confluence de l’Alster et de l’estuaire de l’Elbe. L’établissement le plus ancien est situé sur une petite dénivellation sableuse au bord de l’Alster, où fut établi le premier port, bien abrité. Ce n’est que petit à petit que la ville gagna la vallée de l’Elbe. Afin de protéger ce site, Charlemagne fit construire une fortification, le Hammaburg. L’essor et les premiers aménagements portuaires ne datent que de la fin du xiie siècle, lorsque Henri le Lion eut détruit Bardowik, la voisine et rivale de Hambourg. Le site avait été choisi à cause du passage facile de l’Alster par toute une série de routes menant d’ouest en est et du nord au sud. Le port se développa lentement. Malgré ses liens profonds et anciens avec Lübeck, Hambourg garda toujours son individualité. La ville était plus intéressée au commerce continental avec son arrière-pays. Très tôt, les activités de transformation, ancêtres des activités industrielles actuelles, tinrent une place importante.

hamburg carte

La fabrication de la bière faisait la renommée de la ville dès le Moyen Âge. Pour une population de 7 000 habitants, on comptait au xixe siècle 500 brasseries. La mentalité hambourgeoise était aussi plus ouverte, moins déterminée par une activité prédominante, comme ce fut le cas à Lübeck. Cela explique, vraisemblablement, que l’histoire de Hambourg présente moins de heurts que celle d’autres villes. Le gigantesque incendie de 1842 détruisit une partie de la ville. C’est en 1860 que la municipalité accepte les plans de Dalmann, qui prévoit un port de marée, rejetant le port à écluses de l’ingénieur anglais Lindley. L’essor du commerce atlantique et l’instauration d’une ligne directe avec les États-Unis, la création de son port franc (1881) et le développement industriel de son arrière-pays lui rendirent sa prospérité. Le développement est rapide : 412 000 habitants en 1880, 1 226 000 en 1913. En 1919, la ville hérite de l’université impériale de Strasbourg. 1937 voit la création du Gross-Hamburg, avec le rattachement de nombreuses communes, dont les villes d’Altona, de Harburg et de Wandsbek. Fortement endommagée par les bombardements de 1943 (2 600 avions alliés du 24 juillet au 3 août 1943) à 1945, la cité s’est néanmoins relevée rapidement de ses ruines. Une grande partie de l’arrière-pays est perdu, à la suite de la création de la République démocratique allemande. L’amenuisement de la fonction de transit a poussé à l’industrialisation du port, déjà amorcée après 1933. Le tirant d’eau de l’Elbe a été porté à 18 m. L’unification de l’Allemagne, en 1990, a permis à Hambourg de retrouver un vaste arrière-pays.


Taille: 92 cm

Voir les types de cartes murales:
Poster, Plastifiée Velleda, Vinyle adhésif
Encadrée ou Encadrée magnétique, Cartes plus logo


Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 75 €