cartes angola

État d’Afrique australe baigné à l’ouest par l’océan Atlantique, l’Angola est limité au nord par la République démocratique du Congo, à l’est par la Zambie et au sud par la Namibie.
L’Angola est membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

cartes angola

Une plaine côtière, presque entièrement constituée de sédiments crétacés, tertiaires et quaternaires, s’étend le long des rivages de l’Atlantique sur une largeur irrégulière qui n’excède nulle part 150 km. La côte est basse, sableuse, avec de nombreuses flèches de sable dirigées vers le nord, enserrant des lagunes ouvertes souvent profondes.

Le passage aux plateaux cristallins de l’intérieur se fait par un escarpement généralement brutal, de 800 m de moyenne de hauteur, décomposé par endroits en plusieurs paliers. Une fois cet escarpement franchi, on accède au vieux socle précambrien, fait de vastes aplanissements dans des granités, des gneiss ou parfois des grès, qui couvrent la plus grande partie du pays, entre 1 000 et 2 000 m d’altitude. Ici et là se dressent des reliefs résiduels en inselbergs dans les roches les plus dures, granités ou quartzites. Ce socle forme à l’ouest un bourrelet montagneux culminant au Moro Moco (2 620 m). Il s’abaisse vers le nord-est (bassin du Kasaï) et le sud-est (bassins du Zambèze et de l’Okavango) où il s’enfonce sous des couches gréseuses.

Le climat de la région côtière, chaud et humide au nord (800 mm à 1 m de pluies dans l’année), devient subdésertique vers le sud (400 mm à Luanda, 233 mm à Lobito, 50 mm à Moçâmedes) : les eaux froides du courant de Benguela assèchent et refroidissent l’atmosphère littorale. Dans le Nord, on note des traits encore équatoriaux, avec des températures moyennes supérieures à 24 °C sur la côte. C’est le domaine de la forêt pluviale, généralement dégradée en savanes humides ou présentant un paysage de parc. Les cordons littoraux, en arrière desquels s’étendent des mangroves, portent des cocoteraies. Entre Luanda et Benguela, la moyenne annuelle des températures diminue (22 °C), en même temps que la pluviosité (entre 250 et 500 mm). La végétation naturelle est une savane de plus en plus sèche à acacias et à baobabs ou un bush. Au sud de Benguela, c’est la transition vers le désert du Namib (température moyenne annuelle de 20 °C ; moins de 250 mm de pluies). Dans l’extrême Sud, autour de Moçâmedes, la végétation se limite à des touffes éparses, et le fleuve Cunene est à sec la plus grande partie de l’année. Les hautes terres de l’intérieur reçoivent des précipitations estivales importantes (moyennes annuelles entre 800 et 1 800 mm) et ne présentent donc nulle part l’aridité de la côte méridionale, même si les plateaux du Sud connaissent une saison sèche, ou cacimbo, bien marquée de quatre mois, de juin à septembre.


Taille: 150 cm

Voir les types de cartes murales:
Poster, Plastifiée Velleda, Vinyle adhésif
Encadrée ou Encadrée magnétique, Cartes plus logo


Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 75 €

Scroll to Top