carte murale reims

Reims est le centre de l’agglomération la plus connue et la plus peuplée de la Région Champagne-Ardenne. La ville, qui n’est pas préfecture (la Révolution n’a pas apprécié la « ville des sacres »), a un secteur tertiaire très important : cour d’appel, archevêché, académie et université (25 000 étudiants environ), banques, assurances, presse, scène nationale pour le théatre. La ville, qui a le label « ville d’art et d’histoire » est également une vitrine pour le commerce du champagne.

carte murale reims

C’est à l’échelle de l’agglomération « Reims Métropole » qui regroupe 6 communes que le développement urbain prend tout son sens. La situation géographique favorable de Reims est valorisée aujourd’hui par les voies de communication, autoroutière, (l’autoroute de l’Est), ferroviaire (gare Champagne-Ardennes T.G.V. depuis 2007), fluviale (canal de l’Aisne à la Marne) et aéroportuaire (aérodrome de Reims-Champagne). Une ligne de tramway est en construction, qui traversera l’agglomération selon un axe Nord-Sud, jusqu’à la gare T.G.V. à Bezannes. Les activités industrielles sont présentes dans le centre et dans les communes périphériques : les équipement automobiles et aéronautiques, les produits pharmaceutiques, la verrerie et la cartonnerie, l’agroalimentaire, les cosmétiques et les équipements (compteurs, matériaux) sont les pricipales branches représentées. Elles sont complétées par les services aux entreprises : centres d’appel, transports. L’attraction de la ville déborde le cadre départemental, notamment vers l’Aisne et les Ardennes.

Capitale du peuple gaulois des Remi, l’antique Durocortorum devient, sous la domination romaine, la métropole de la province de Gaule Belgique et une étape importante sur la route de Belgique. Elle est le siège d’un évêché vers 290. C’est sous le pontificat de saint Remi que Clovis reçoit le baptême en 496 selon la tradition, plus vraisemblablement en 498 ou 499 ; c’est pour honorer cet événement que les rois de France établissent la coutume du sacre à Reims qui devient régulière à partir du règne de Louis VII ; le dernier sacre sera celui de Charles X (29 mai 1825). Vers le xiiie s., le travail de la laine est, pour la ville, un nouveau facteur de développement. En 1548, la création d’une université ajoute un rôle intellectuel aux fonctions de la ville. Occupée par les Allemands et reprise presque aussitôt par les Français en septembre 1914, Reims sert d’objectif à plusieurs offensives allemandes pendant la Première Guerre mondiale, particulièrement en juillet 1918. Important môle d’appui du front français, la proximité de leurs lignes permet aux Allemands de bombarder la ville qui sera presque complètement détruite. La cathédrale, ruinée, sera restaurée grâce à l’aide des Américains (donation Rockefeller). C’est à Reims qu’Eisenhower et les chefs d’état-major alliés reçurent du général Jodl la reddition de la Wehrmacht à l’issue de la Seconde Guerre mondiale (7 mai 1945).

De l’époque romaine datent la porte de Mars, ancien arc triomphal, le forum avec ses portiques voûtés d’arêtes du iiie s., des cryptoportiques gallo-romains, le tombeau de Jovin, consul du ive s., des mosaïques de pavement, des stèles et des sculptures. La crypte mérovingienne, dégagée sous la cathédrale après la Première Guerre mondiale, et les vestiges du baptistère voisin rappellent les débuts de la royauté franque. Les fouilles de la cathédrale et de Saint-Remi ont mis en évidence l’importance de la cité carolingienne.

L’abbatiale élevée au-dessus des restes de saint Remi date des xie et xiie s. L’immense nef à tribunes et le transept, avec leurs chapitaux de stuc sculpté, appartiennent à l’église dédiée par le pape Léon IX en 1049. La façade et le chevet sont des œuvres du premier art gothique, qui interprètent la lumière et l’espace d’une manière novatrice en utilisant les ressources de l’élévation à quatre étages, de la voûte sur croisée d’ogives et de l’arc-boutant. Les vitraux du chœur, dont la Crucifixion de la tribune, comptent parmi les témoins les plus précieux de l’art pictural du xiie s. Les bâtiments conventuels adjacents datent du xviiie s. et englobent l’ancienne salle romane et gothique du chapitre. Restaurés, ils abritent les collections lapidaires de la ville et les tapisseries Renaissance de la Vie de saint Remi, sœurs de la tenture de la Vie de la Vierge de la cathédrale.


Taille: 150 cm

Voir les types de cartes murales:
Poster, Plastifiée Velleda, Vinyle adhésif
Encadrée ou Encadrée magnétique, Cartes plus logo


Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 75 €

Scroll to Top