carte bretagne

La Région Bretagne actuelle ne correspond pas au duché de Bretagne historique qui a été rattaché au royaume de France en 1532, puisqu’il lui manque Nantes et la Loire-Atlantique. L’ identité bretonne, ancrée historiquement, affirmée politiquement et culturellement, a fédéré les forces qui ont transformé la Région à partir des années 1950. L’agriculture et l’élevage se sont développés, le territoire a été désenclavé et industrialisé et le potentiel touristique exploité. Dans le contexte de la crise économique actuelle, des réaménagements sont indispensables. Ils peuvent trouver un appui dans le renforcement des liens avec les autres régions du Grand Ouest.

carte bretagne

La Bretagne est majoritairement formée de collines molles et de plateaux correspondant à d’anciennes pénéplaines. S’y opposent les hauteurs occidentales (monts d’Arrée au N. [385 m d’altitude environ], qui se prolongent jusqu’aux Landes du Mené, la Montagne Noire au S.) et les zones basses orientales (bassin de Rennes [50-60 m d’altitude]), les plateaux littoraux du nord, plus élevés et entaillés de gorges pittoresques qui se terminent en rias (Léon, Trégor) et les secteurs méridionaux, qui descendent plus régulièrement vers l’Atlantique. Le climat est dominé par l’influence de la mer, qui vaut à la région une humidité relative et une douceur des températures hivernales, notamment sur le littoral septentrional. La côte se développe sur 2 730 km.

La Bretagne vient au 7ème rang des régions françaises pour sa population, qui regroupe 4,9 % de la population française ; elle en représentait 6,5 % au début du xixe s., avec 1 750 000 habitants. L’émigration a commencé vers 1830-1840 et connu son ampleur maximum dans l’entre-deux-guerres et pendant les années 1950. Puis le mouvement s’est inversé à partir des années 1960 et la Bretagne, avec environ 3 200 000 habitants, a de loin dépassé son effectif record de 1911 : 2 602 000 habitants. Depuis 1990 notamment, l’accroissement est continu, assuré aux trois-quarts par un solde migratoire positif, en majorité des jeunes actifs et secondairement des jeunes retraités, un arrivant sur trois venant de l’Île-de-France. L’espace rural gagne de la population tandis que deux axes de périurbanisation se dessinent : Nantes-Vannes-Quimper et Nantes-Rennes-Saint-Malo. Brest est la deuxième agglomération de la région. Le réseau urbain est relativement dense, bien que des disparités existent entre les densités du littoral, qui regroupe plus de la moitié de la population sur moins de 10 % du territoire, et celles de l’intérieur.


Taille: 150 cm

Voir les types de cartes murales:
Poster, Plastifiée Velleda, Vinyle adhésif
Encadrée ou Encadrée magnétique, Cartes plus logo


Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 75 €